vendredi 2 novembre 2018

L'assassinat du journaliste Kashogi et la guerre désastreuse de l'Arabie Saoudite contre le Yemen

Le meurtre du journaliste saoudien émargeant au Washington Post par les hommes de main d'un dirigeant saoudien n'est que la pointe de l'iceberg révélant le cruel et sanguinaire apprenti despote M. bin Salman , le membre de la famille dirigeante qui vient d'achever de déstabiliser pour de bon la péninsule d'Arabie.

L'héritier désigné fut reçu il y a quelques semaines chez les principaux réseaux télévisés des Etats-Unis , soit au sein des familles pour ainsi dire. D'obédience démocrate, ils ont pris soin de ménager celui qui déclara la guerre au Yemen pratiquement sur le perron de la Maison-Blanche en 2015 avec l'assentiment du Président Obama qui lui fournit les armes nécessaires.

Il s'agit d'une guerre de bombardement et d'attrition, raser les infrastructures tout en maintenant un blocus maritime et aérien pour pallier l'absence de progrès décisif de l'Arabie Saoudite et ses alliés sur le terrain

Presque toute l'aide internationale reçue par les Houthi , cotte tribu fondamentaliste chiîite se réclamant de la descendance de Mahomet , se limite à des missiles de type Scud livrés par l'Iran et régulièrement détruits en vol par les batteries anti-missiles saoudiennes de fabrication états-unienne.

Le relief montagneux du Yemen ne se prêtant guère aux mouvements de troupes ,  il ne reste aux saoudiens que le siège de la place forte pour terrasser l'ennemi,  si elle suit les contours d'une bonne partie de ce pays de quatorze millions d'habitants qu'à cela ne tienne!

D'où la caractérisation du conflit par les ONG internationales comme la pire catastrophe humanitaire du siècle, dans la mesure où des millions de personnes sont menacées par le blocus sur terre, air et mer. Ainsi le monde prend conscience qu'un allié inconditionnel des États-Unis s'apprête à affamer ses voisins coreligionnaires ou presque grâce aux systèmes d'armes sophistiqués livrés par tout l'Occident, dans un silence radio assourdissant qui ne se lève qu'a l'approche d'élections afin de mettre en difficulté un Président qui n'est pour rien dans cette affaire.



lundi 29 octobre 2018

Brésil, le retour aux fondamentaux

Il y a lieu d'apprécier la victoire à la loyale de Jaïr Messias Bolsonaro à l'élection présidentielle brésilienne à la lumière de l'attentat contre la vie du candidat condamné sans équivoque par les urnes.

Les partisans du Parti des Travailleurs du Président syndicaliste Lulla Da Silva condamné pour corruption soutiennent toujours son innocence face à une machination judiciaire mais les accusations pesant  sur ce parti  les ont démobilisé. L'attentat d'un militant de gauche un tant soit peu déséquilibré fut la goutte qui fait déborder le vase en offrant la victoire sur un plateau à un Président diminué physiquement.

Une violence venue des favelas alimentées en continu par la cocaïne des voisins du Pérou, de la Bolivie et du Vénézuéla,  là comme ailleurs l'argent facile de la drogue et la prostitution
fait des ravages.

L'effondrement social et économique du socialisme de pacotille imposé au Vénézuéla a finit par convaincre une majorité de brésiliens de sortir de la torpeur sociale-démocrate à la mode de Union-Européenne pour se couler dans la nostalgie de l'âge d'or de la dictature, au moins du point de vue culturel, à qui l'on doit l'essor de la chanson brésilienne et même sportif avec le footballeur Pelé.

De plus Bolsonaro a vaincu sur les réseaux sociaux avec sa gouaille, son curriculum et ses affinités militaires, sa maîtrise de l'Internet a signé le recul des médias électroniques passifs.

L'Amérique Latine post-coloniale n'a jamais mieux fonctionné que sous une junte militaire, de manière flagrante au Chili, en Bolivie et au Brésil, même l'Argentine des généraux donnait plus satisfaction que celle des Kirchner noyés sous la corruption.  Le Nicaragua des Somoza fut plus prospère et pacifique que celui des Sandinistes, comme le Cuba du mulâtre Batista comparé a celui des frères Castro.

Par contre le socialo-communisme s'est avéré invariablement une catastrophe sans palliatif en Amérique Latine, avec le Vénézuéla rongé par la misère comme exemple contemporain le plus flagrant, bien que toujours le régime préféré des gauchistes européens comme Mélanchon.

Les Brésiliens s'attendent donc à un retour des militaires au gouvernement, plus de sévérité judiciaire, le retour de la peine capitale, plus de pouvoir à la police, plus de crédits militaires.

Les indigènes, toujours les dindons de la farce post-coloniale, n'en mènent pas large, en effet Bolsonaro a prévu de leur subtiliser les derniers droits sur les terres ancestrales, les brésiliens, si' l'on n'y prends garde, sont capables de raser ce qui reste de l'Amazonie en dix ans.





mardi 16 octobre 2018

La Chine happe la Bolivie en détenant 80% de sa dette





La Chine prête aux pays en voie de développement sous forme de projets qu'elle réalise en ne laissant que des miettes à l'économie locale.  Que ce soit en Amérique Latine, en Asie ou en Afrique elle opère suivant ce schéma, exportant sa production industrielle et sa main d'oeuvre qualifiée , réduisant sa clientèle sous dépendance financière à un horizon indéterminé .

Il faut un illettré comme Evo Morales de la décrépite Alliance Bolivarienne pour signer des contrats de BTP réalisés par des Chinois à prix imbattables mais à la qualité laissant à désirer qui vient creuser la dette au service improbable puisque ne provenant pas d'un investissement productif,

Exemple de gabegie , la construction d'un aéroport international par les chinois dans une région reculée de production de feuilles de Coca, dont 97% de la récolte nationale se destine à l'exportation. De là à dire que la Chine participe au trafic de drogue international il n''y a qu'un pas surtout à proximité du Vénézuéla, source majeure de trafic.

Il s'agit de contrats d'infrastructure comme le propose l'Union Européenne mais dépouillés de toutes ces contraintes afférentes aux Droits de l'Homme  ou au respect de l'environnement,.réclamées par les pays en voie de développement aux pays développés .

La Chine propose des prix imbattables accompagnés de financement sans rival pour doubler ses concurrents, avec cependant des clauses léonines réduisant à néant l'avantage comparatif sur les prix, piège où sont tombé les dirigeants les moins préparés comme Morales ou Maduro.

Si l'Amérique Latine souhaite sortir de la coupe des géants prédateurs comme les E.U.A. , la Chine , U.E. et qui sait demain l'Inde, elle ferait bien d'unir les marchés du MERCOSUR et de l'Alliance Bolivarienne  afin de ne pas livrer pays par pays à l'appétit dévorant d'une puissance étrangère.

Les relations bilatérales ne valent qu'entre égaux , voilà pourquoi les gros poissons ne jurent que par elles.


lundi 15 octobre 2018

Le jeûne thérapeutique pour les masses



Résumé et analyse de la conférence

Il y a peu de médecins qui abordent le jeûne thérapeutique, en France il y a Albert Mosseri, en Australie Alex Burton.

Les cellules nécessitent une constante alimentation en glucose pour survivre ce qui constitue leur respiration. Le glucose alimentaire fournit 4 calories par gramme, à défaut du glucose de la graisse corporelle à 9 calories par gramme. Dans ce système la limite vitale dépend du volume de graisse, un tiers du poids d'une personne avec un indice de masse corporelle dans la norme.

Il évoque un cas de jeûne pendant 382 jours décrit dans une revue scientifique. Un jeûne sec peut se prolonger 2 semaines selon ce médecin.

La graisse corporelle abrite les toxines passées par la digestion vers le système vasculaire et qui ne furent pas éliminées à cause d'une sollicitation excessive du système immunitaire. Au cours du jeûne, les graissent consommées libèrent les agents de maladies que sont les toxines et celles-ci sont  alors évacuées par le système vasculaire.

Un vers plat, le planaire, a fait l'objet d'expérience de jeûne par le professeur Charles à Chicago. Il observa que, soumit à des jeûnes intermittents, le planaire survit à au moins 19 générations de la population de contrôle sans qu'une limite ait pu être établie pour des raisons pratiques.

La plupart de la recherche sur le jeûne thérapeutique fut menée à l'université de Chicago où une personne soumise à des expériences écrivit un livre intitulé Dévotion à  la nutrition.

Selon les physiologistes la régénération intervient seulement après une contingence nutritionnelle, soit le jeûne .

Il y a plusieurs phases de jeûne, dans la première le glucose s'extrait à partie du matériau présent dans le tractus intestinal, les diverses glandes et le système vasculaire, il s'agit d'un premier toilettage de 24 heures.

La deuxième phase constitue la véritable régénération pendant laquelle la réserve de graisse fond pour libérer ses toxines et des cellules souches peuvent se réactiver..

L'attrition atteint en premier lieu les cellules défectueuses comme celles qui induisent le cancer, se multipliant dans leur tentative de reproduire le corps dont elles font partie. C'est sans doute pourquoi on assiste à des guérisons spectaculaires de cancers multiples en phase terminale après un jeûne de longue durée.

Alimentation , jeûne et longévité extrême par le Dr. Valter Longo




Où les souris cancéreuses guérissent par le jeûne et vivent deux fois plus longtemps avec le bon gène.

Jeûne thérapeutique pour les masses

Il y a différentes formes de jeûne thérapeutique adaptés à la condition du patient, jeûne intermittent, prolongé, à l'eau, sec, au jus , jusqu'au régime qui mime le jeûne. 

Il y a un retour des cliniques de jeûne thérapeutique avec suivi médical démontrant des résultats probants.


1ère partie

Jeûner pour perdre l'excès de poids, s'alimenter trop fréquemment s'avère un facteur d'inflammation, espacer les repas, respecter le cycle circadien, le jeûne intermittent, prolongé, le jeûne religieux




2ème partie

La restriction alimentaire temporelle, les désordres alimentaires: anorexie, boulimie, orthorexie



3ème partie

Les dangers du jeûne sans précaution, le jeûne au jus  

Charles Gave : le nouveau tournant économique mondial




La Russie vend désormais son pétrole à la Chine en devise Yuan, ainsi elle est entrée sous le giron économique du géant asiatique en compagnie du Vénézuéla pour sortir de l'aire du Maître Dollar à force de confrontations militaires contre les E.U.A. notamment depuis l'annexion de la Crimée. L'installation d'une base militaire états-unienne en Colombie contre la guérilla communiste des FARC, accompagnée par l'embargo sur les pièces détachées d'armes états-uniennes provoquèrent le rapprochement du Vénézuéla avec le pacte de Shanghaî.

L'Occident n'a donc plus de levier sur ces pays qui assurent la sécurité pétrolière chinoise en échange de l'accès à une base industrielle qui leur fait cruellement défaut, surtout au Vénézuéla qui peut ainsi acheter des armes à la Russie en yuans après l' hypothèque des réserves pétrolières vénézuéliennes par la Chine. Ce fait signe la perte de puissance états-unienne après huit ans d'Obama , le Président aux sept guerres, dont l'Ukraine.

Pour Gave l'euro a peu d'avenir, l'Union Européenne maintenue par l'OTAN sous le giron états-unien entre dans une zone de turbulence. Alors que les autres blocs se consolident, en partie sur son dos.

Les amendes astronomiques infligées par la justice états-unienne à des banques françaises pour des transactions internationales  prohibées car libellées en Dollar sont injustes et signent l'imposition de l'extra-territorialité de ces lois par le géant américain.

dimanche 14 octobre 2018

Le bannonisme ou la revanche du citoyen ordinaire sur l'état envahissant



Steve Bannon , un des architectes de la victoire électorale de Trump  très populaire sur le réseau Internet grâce à l'Alt-Right, facho-sphère états-unienne , décrit sa stratégie de soutien du parti Républicain à l'orée du renouvellement ds deux chambres, crucial pour le programme de Trump.

Devant son interlocuteur britannique , il loue sans équivoque les partis populistes européens, avec mention spéciale pour Salvini et Di Maio sans oublier Lepen ni Orban, leurs partisans sont le sel de la terre selon lui.

Il s'agit d'une lutte entre le citoyen ordinaire et le super-citoyen de Davos, le populisme contre le globalisme, le souverainisme contre l'immigrationisme, qui consiste en premier lieu à déconstruire l'état envahissant, omnipotent et omniprésent, .

Un peu manichéen mais  efficace, il semble prône à fournir le coup de pouce nécessaire au renversement du paradigme globaliste représenté par Macron et Merkel vers le nationalisme économique, doctrine fraîchement conçue  pour contrer la Chine, agent de désindustrialisation de l'Europe particulièrement.




Syrian Girl sur les médias de masse





Tout au long de cette guerre internationale pour renverser Bashar Al Assad dans laquelle la France à pris parti en payant le prix du sang des attentats terroristes de 2015, Syrian Girl reste une des sources de contre-propagande les plus fiables avec Thierry Meyssan, toujours installé au coeur même de Damas , à l'encontre de la propagande de l'opposition syrienne emmenée par l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme, composé d'une personne installée à Londres.

Dans la guerre de Syrie, la contre-propagande sert le régime tandis que la propagande sert l'opposition, c'est le monde à l'envers,

Syrian Girl n'est donc pas un bot russe comme le prétend l'organe socialiste The Guardian mais une syrienne chrétienne émigrée en Australie nous rappelant que derrière le mouvement des Printemps Arabes se cache les islamiste sunnites des Frères Musulmans, loin d'un mouvement de libération démocratique. A ce titre elle s'avère proche du régime dont la ligne de défense se positionne contre le sectarisme religieux en particulier sunnite. Les alliés occidentaux reprochent au régime son soutien au groupe terroriste Hesbollah ainsi que le contentieux issu de la guerre du Liban.

Syrian Girl fait entendre sa voix sur le média de masse Anglo-saxon par excellence, Sky news,  marquant une évolution de l'opinion médiatique sur la guerre de Syrie, en écho à l'arrivée de Donald Trump, notoirement peu enclin à exaucer les voeux les plus chers de ses alliés saoudiens et israéliens sur la question .

Les anglais semblent accepter l'échec de leur engagement aux cotés de la France et des E.U.A.  en cédant devant la riposte russe dans cette guerre mondiale en réduction dans un contexte où la Chine sape la domination économique sans partage de l'occident. La gauche enrage de voir la vision de Trump prévaloir dans la région, à l'encontre de ses alliés occidentaux et orientaux, alors que le dirigeant a réduit les tensions internationales tout en permettant à la Russie de retrouver la dignité de puissance globale. Bien qu'une autre voie aurait mené à des conséquences imprévisibles,  la gauche s'efforce de la promouvoir en retrouvant ses vieilles lubies.

La situation au Moyen-Orient n'a jamais été simple mais on arrive au niveau d'un noeud gordien où les conflits se succèdent et n'en finissent pas de se superposer.

Sur un autre front les états-uniens semblent avoir compris que la persistance de la question palestinienne s'avère liée au financement perpétuel des réfugiés de ce peuple au travers des Nations Unies, voilà pourquoi Trump à suspendu ses versements en accord avec le dirigeant israélien alors que les prédécesseurs de ce dernier se prononçaient régulièrement contre.

Rappelons que le terrorisme palestinien précède le terrorisme islamique, qui s'en inspire, notamment depuis l'avènement du Hamas au gouvernement de la bande de Gaza et au point d'avoir intégré la mythologie islamique.

lundi 8 octobre 2018

Conférences sur l'URSS :La médecine d'état selon l'économiste russe Youri N. Maltsev, M. Gorbachev par W. Taubman





Un sujet important s'il en est puisque l'orateur fut l'un des principaux conseillers économiques du dernier dirigeant soviétique Gorbatchev. Dans cette conférence de l'institut Von Mises aux EUA, il décrit avec précision l'historique et l'oeuvre pour le moins délétère de la médecine socialisée en URSS, sous la tutelle de l'état comme chacun sait.



La conférence mérite d'être transcrite dans son intégralité, l'industrie de la santé occupant le premier rang aux EUA avec 25 millions de travailleurs, un résident sur douze. Il s'agit pour l'auteur de dissuader les EUA de la tentation de se rapprocher davantage d'une médecine d'état, même s'il a l'air parfois de dire ce que son auditoire cherche à entendre.



Selon Maltev, la médecine socialisée imaginée par le russe Virtchoff fut louée par Lénine, Staline et Hitler, elle vise à transformer l'individu en esclave public dépossédé de son propre corps. La première loi promulguée par Hitler instituait l'eugénisme, une médecine d'état visant à purifier la lignée de ses gènes défaillants en régentant le droit de procréation. Au XXème siècle 166 millions de personnes furent tuées par des gouvernements communistes selon le démographe étatsunien Rudolf Ramel. Il faut tout de même prendre ce chiffre monstrueux avec des pincettes sutout s'il ne vient pas d'un historien, car en fait personne n'en sait rien puisqu'il n'y a ni recensemments fiables ni enquêtes officielles de l'état sur ses propres crimes, sans compter propagande et contre-propagande. Comme Ayn Rand le rat à quitté le Navire car la nouvelle Rome récompense les traîtres.

Conférence du Pr. W. Taubman , prix Pulitzer , sur  le dessein démocratique de Mihail Gorbachev et l'effondrement de l'URSS



Mihail Gorbachev,  en démocratisant les institutions de l'URSS par la restriction du pouvoir du Parti Communiste, lança le processus d'effondrement de l'Union Soviétique en raison de l'opposition des cadres du parti qui finit par saboter la fragile économie d'équipement en plus de la libération des aspirations nationalistes, notoirement une Ukraine, Pays Baltes, Géorgie et azerbaïdjan.

Il a prouvé à contrario que c'était bien le Parti Communiste qui maintenait la Fédération soudée.
D'ou la probalité très faible que la Chine suive la voie Gorbachev.

Le monde se tourne vers une nouvelle guerre froide entre le bloc Sino-Russe et l'Occident., entre régimes dirigistes et démocraties.












samedi 6 octobre 2018

Reverdir le désert c'est possible

Le Plateau de Loess en Chine s'avère le berceau de la civilisation chinoise établie par les premières dynasties, cependant la surexploitation des ressources environnantes l'a transformé en zone désertique grande comme la Belgique où paissaient les derniers troupeaux de chèvres efflanquées.



En 1994 l'état communiste décide de revitaliser la zone à l'aide d'une armée de travailleurs agricoles dûment motivés par une gestion de ressources humaines conseillée par des occidentaux à défaut de slogans dans la ligne du parti. En 20 ans , à force de reforestation et de régulation du pâturage, facteur dominant de désertification, le miracle à bel et bien eut lieu et ces trente mille kilomètres carrés se transforment en la vallée verdoyante et fertile de jadis.

Le projet à fait des émules an Afrique où l'on prend note des dégradations causées par le pâturage au coeur de l'éternel conflit entre agriculteurs et éleveurs, souvent calqués sur le clivage entre chrétiens et musulmans. Il s'agit d'appliquer les méthodes chinoises à la barrière du Sahel avec en vue le futur du Sahara, projet à long terme avec le potentiel de fixer la population grandissante de ce continent.

L'état totalitaire ici a su réparer les erreurs commises à l'ére traditionnelle avec le concours des méthodes occidentales de gestion et la science de l'écologie, le résultat s'avère spectaculaire, fournissant un contrepoids aux critiques lancées après la construction du barrage des Trois-Gorges dans un contexte de négligence générale de l'énvironnemet en Chine.

Le futur sera écologique ou ne sera pas car comment peut-il en être autrement?

Juillet 2018 l'Elysée rate l'épreuve de l'émeute

A la quatrième nuit d'émeute à Nantes, les consignes aux forces de l'ordre se réduisent à l'absence de riposte, histoire de ne pas envenimer. Un lycée professionnel incendié, une médiathèque en cendres, des dizaines de véhicules en feu, des millions d'euros en services publics destinés aux populations soi-disant défavorisées envolés en fumée, voilà un bilan qui rappelle furieusement les émeutes de 2005 que le ministre de l'intérieur Sarkozy s'était déja appliqué à ne pas réprimer.

Mercredi les forces de l'ordre abattaient un délinquant négro-musulman refusant d'obtempérer et menaçant la vie d'autrui au volant d'un véhicule mais le CRS auteur du coup de feu se voit mis en examen.


La population bretonne terrorisée par la racaille africaine qui désormais fait la loi et survit de l'aide publique, de rapines, de trafic de stupéfiants, quand ce n'est pas de grand banditisme ou une guerre soi-disant sainte contre le soi-disant infidèle.

Voilà où mène l'assistanat universel en échange d'une paix civile provisoire. En supprimant l'assistance publique, ces populations africaines se verraient obligées à trouver du travail, avec pour alternatives le retour au pays ou la prison.

Il semble impensable de laisser déferler la violence urbaine qui rapidement prend des proportions inquiétantes, c'est pourtant l'option prise par le tandem Macron-Philippe au grand désarroi des populations autoctones que ne peuvent plus compter désomais sur les forces de l'ordre pour  leur sécurité, suite au bridage élyséen.

dimanche 8 juillet 2018

Snake Diet



Qu'est-ce que la Snake Diet sinon une boisson salée favorisant la poursuite du jeûne thérapeutique,  thérapie que d'aucuns voient comme la planche de salut aux maux de l'alimentation industrielle.

Un style "marine US" approprié à l'urgence de l'épidémie d'obésité répandue globalement à l'aide de technique marketing. Ainsi la multinationale Monsanto vend produits phyto-sanitaires et semences toxiques dans 160 pays avec la bénédiction de l'administration étatsunienne conditionant son aide internationnale à l'établissement de relations commerciales. Un exemple de semence toxique facteur d'obésité et d'une foule de maux se trouve dans le blé tendre , hybride F1 donc infertile, fragile, qui bat des records de productivité et de toxicité. Les phyto-sanitaires sont des poisons, défoliants, pesticides, herbicides, fongicides censés protéger la récolte mais en réalité détruisant les sols vivants pour les transformer en désert.

Santé, techniques agricoles et qualité de l'environnement s'avèrent indissociables à l'évidence. On entrevoit à peine les pratiques soutenables, à l'opposé de celles en vigueur dans le monde occidental depuis six mille ans dont le labour. Aujourd'hui il y a lieu de distinguer productivité et soutenabilité, deux concepts invariablement en porte-à-faux depuis la soi-disant révolution verte.



samedi 23 juin 2018

Les sols vivants, renouveau du paradigme agricole



Le paradigme en vigueur du moins dans l'aire d'influence occidentale reste le labour des sols, mourant de sa belle mort pour céder la place à son exacte contraposée.

Citations d'agronomes et d'agriculteurs extraites du film La Révolution des Sols Vivants, circa 2015.

Toute la vie tient dans l'épaisseur de la couche arable, soit 5 à 50 cm en moyenne selon la géographie avec des pointes jusqu'à 30 m comme par exemple à Roissy-en-France, mis à profit pour construire un aéroport avec parking souterrain.

Le Complexe Argilo-Humique composé d'une part de roche-mère, rocher, cailloux, gravier, sable, limon, argile, toute séquence décomposée par les conditions atmosphériques, ruissellement, lessivage, gel  d'autre part et au dessus la décomposition des restes de la vie comme les coquillages, excréments d'animaux, débris végétaux, le tout donne l'humus qui, avec le travail des vers de terre et des micro-organismes, donne le sol vivant.

On nous propose une voie moderniste consistant en logiciels d'aide à la décision, guidage par satellite, télé-gonflage, une agriculture de précision d'une façon générale.

On perd 40 tonnes d'argile par hectare et par an de culture en zone tempérée à cause de la déprotection du sol due au labour face aux précipitations. Plus de 200 tonnes dans les zones de climatologie plus agressive comme l'Afrique du Nord.

Or un sol vivant en friche ne perd pas plus de 500 kg de matière sèche.

Une agriculture insoutenable telle que celle pratiquée jusqu'ici s'avère un facteur de désertification.

D'autre part les cancérologues estiment que les enfants frappés par cette maladie s'avèrent victimes de l'alimentation et la pollution de ces 50 dernières années.

Le concept de terre fertile s'annonce comme indissociable de la couverture des sols.

Un hectare de terre, 75.000 tonnes d'azote. Les légumineuses supportent sur leur racines des nodosités contenant des bactéries qui fixent l'azote de l'air des cavités de la terre.

Un paillage conséquent étouffe les plantes adventices, les soi-disant mauvaises herbes en réalité constituant une réserve de nourriture pour légumineuses les rendant plus résistantes.

Le modèle forestier s'avère le pus soutenable et agradant la construction du sol. Une forêt produit de 5 à 7 tonnes de matière sèche par hectare et par an.

On dénombre deux sortes d'entités vivantes dans la terre, insectes et vers de terre qui dégradent la cellulose d'une part, champignons mangeurs de lignine d'autre part. Lignine, macro-molécule sans azote, structurelle du végétal, lui conférant rigidité et verticalité.

Seuls les champignons possèdent les enzymes capables de la dégrader pour en faire l'alimentation des bactéries. Les chutes végétales dégradées par les champignons forment une litière dégradée plus tard en humus. L'agriculture durable cherche à reproduire le modèle forestier.

Le Bois Raméal Fragmenté constitue l'élément de choix pour la restructuration d'un sol. La feuille, moitié lignine, moitié cellulose.

Le paillage sur couverture végétale d'herbe, ormoise et graminées permet d'obtenir un mulch nourricier comme réserve de carbone et d'azote et par-dessus un mulch protecteur.

Le labour entraîne l'apparition des adventices nitrophiles réglant la surdose d'azote. En cessant le labour, la stratégie de désherbage se voit bouleversée.

Les tracteurs en compactant la terre ne favorisent guère la fertilité.

Il y a 10.000 graines en attente par mètre carré de sol dont une tierce partie morte, une partie en dormance physiologique programmée pour un réveil dans quelques jours à quelques siècles, une autre partie des graines en dormance imposée attendant des jours meilleurs pour germer.

Le labour remonte les graines en dormance imposée à la surface où elles peuvent alors germer en'adventices.

Comme il n'y a pas de mauvaise herbe il s'agit de faire cohabiter la flore spontanée et la culture.

Récolter les pommes de terre sans arracher les plans permet d'augmenter la récolte car ils supportent des tubercules en diverses phases de développement.
Le sol vivant s'avère la fin du labourage et la soutenabilité de l'agriculture. Pour l'instant seul un petit cercle restreint d'agriculteurs initiés s'y interessent mais la technique est appelée à un grand avenir pour peu qu'elle parvienne à vaincre les réticences des industriels.

lundi 18 juin 2018

Offensive parasitaire soutenue de l'islam global , Alexandre del Valle à Orange

Le point de vue d'un pied-noir sur l'offensive parasitaire de l'islam s'avère pertinent. Cette pression se veut globale, financée par les revenus du pétrole du Golfe Persique, inexorablement portée par la poussée démographique nourrie par le progrès technique du Nord. Ainsi au Nigéria les éleveurs musulmans s'attaquent aux terres des paysans chrétiens, en Afrique les conflits religieux mêlant des musulmans s'intensifient tout comme en Asie, singulièrement aux Philippines et en Indonésie. Nul doute que les organisations confessionnelles supranationales jouent un rôle déterminant dans le prosélytisme , leur raison d'être. Leur équivalent n'existe pas chez d'autres confessions.
En France le RPR mené par le Président Sarkozy remporte la palme de l'islamisation avec le montage ex-nihilo d'une organisation officiellement islamique donc basée sur le système de castes, comme un encouragement au prosélytisme d'une religion antagoniste aux valeurs de l'Ancien Régime et de la République.

mardi 29 mai 2018

Le point de vue écolo-gauchiste de LFI

LFI sur le projet de loi Agriculture et Alimentation


Il n'y a pas de raison de laisser l'exclusive de l'écologie à un parti politique car il s'agit d'une science enseignée dans les facultés. Les partis doivent présenter leurs experts en la matière du moins s'il tiennent à rester dans la course. En faire la priorité constitue la stratégie de LFI.

Ainsi Parlait Zarathoustra

Pour  J.L. Melanchon,  la planification de l'agriculture impulsée par De Gaulle avec des méthodes devenues obsolètes a permis en vingt ans la production de surplus pour l'exportation sauf pour les protéînes végétales qui y echappaient.

Le patronat a profité des gains de produtivité agricole en limitant la hausse des salaires. La planification a cédé la place au libre-echange des traités avec le Canada et le Mercosur, livrant l'agriculture nationale á la concurrence déloyale étrangère.

Les méthodes actuelles de production agricole épuisent la terre, la fertilité des sols régresse selon les professionnels. Il existe une cogestion de fait de l'agriculture entre le syndicat FNSEA et le pouvoir politique. Il existe un défi sanitaire à relever après avoir répandu des millions de tonnes de pesticides dont les paysans s'avèrent les premières victimes avant la population. Les paysans ne consomment pas leur production agricole industrielle

Il y a une relation entre les techniques agricoles actuelles et les maladies endémiques frappant le public. La répartition des terres pose la question de la culture vivrière fondée sur un réseau de petites entreprises nécessitant 400.000 nouveaux emplois agricoles. Or les campagnes se vident et subissent un suicide paysan par jour, d'où  la nécessité d'améliorer la condition paysanne.


 

Le disciple préféré du Prophète 

François Ruffin

Nous connaisons tous cette gravure de l'Ancien Régime où le paysant ploie sous le poids de la Noblesse en bottine et du clergé en habit de soie. Ajourd'hui il ploie toujours sous le poids des industriels de l'agro-alimentaire et la grande distribution, survolés par la main des marchés financiers internationaux.

En 2016 la moitié des agriculteurs gagnèrent moins de 350€/mois, en 40 ans la moitié des exploitations disparurent alors qu'en dix ans le PDG de Lactalys multiplia sa fortune par trois à huit milliards, de même pour le fromager Bel et l'amidonier Roquette, Bigard numéro un du Steak, a crut de 30.7% en un an. Il en va de même pour les Naouri des supermarchés Casinos, les Mulliez d'Auchan, les Arnault de Carrefour.

La chute des cours conduit à la misère, d'où les Etats Généraux de l'agriculture et l'alimentation, trente cinq mille heures de discussions pour qu'une montagne accouche d'une souris.  Depuis trente ans l'agriculture s'avère la variable d'ajustement de la guerre des prix quand la solution la plus simple consiste à établir des prix planchers.

En iieu et place des coefficients multiplicateurs et des outils de régulation, la commission des prix a opté pour une usine à gaz pour ne pas déplaire à la Commission Européenne éprise de libre concurrence. Bien qu'on la retrouve partout le paysan se ruine, si la moindre régulation apparait alors des traités de libe-échange avec le Canada, le Mercosur, le Mexique viennent réduire l'effort à néant en demandant toujours plus au paysan qui doit monter en gamme, produire de la qualité et supporter une concurrence étrangère élargie munie de contraintes amoindries.

Alors qu'il s'agit de garantir un revenu minimum aux producteurs, les sortir de la chimie, la mécanique, préserver l'eau, l'air, la terre, en finir avec l'élevage d'animaux ne voyant ni le jour ni la terre, approvisionner les régions avant l'étranger sans ruiner les paysans d'ailleurs et produire une alimentation saine.

Bien quc ces questions soient débattues dans l'hémicycle au moment du vote elles disparaissemt comme par enchantement avec le ministre censé y répondre et comme résultat une loi  vidée de toute substance qui ne résoud rien.


 

Un des plus jeunes disciples du Prophète 

Loïc Prud'homme

Avec cette loi il s'agit de permettre à l'agriculture industrielle et l'industrie agro-alimentaire de conforter leurs parts de marché, elle ne permettra pas de retrouver la vocation de produire sainement en quantité suffisante alors que nous importons des produits agricoles et exportons des excédents pour préserver les revenus de quelques acteurs en haut de la pyramide. Pire, le dumpimg des valeurs envitonnementales et sociales promu par cette loi fera chuter les prix.

Rien n'est possible sans réformer le cadre économique européen, LFI propose d'interdire les fermes-usines comme la ferme des Mille Vaches détenue par des investisseurs en raison de la faible qualité de production et des conditions de travail. Incidemment la majorité des travailleurs agricoles avouent ne pas consommer leur production,  Il urge de sortit de l'agriculture chimique qui tue insectes, oiseaux, sols, campagnes, économie et santé.

Le projet de loi ignore l'artificialisation des sols à raison de 60.000 ha/an , la difficulté d'accès aux terres à cultiver par les jeunes notamment en bio et n'appartenamt pas au syndicat majoritaire. Ces dix dernières années 350.000 emplois agricoles furent perdus mais 400.000 emplois peuvent se créer en dix ans à condition de changer de cap comme notre proposition de dédier 50% de la surface cultivable au bio dans les lycées agricoles afin de choisir en connaissance de cause.

Il fut d'abord question d'un délai d'interdiction du glyphosate de trois ans remis aux calendes grecques alors qu'il existe des alternatives préférables à tous points de vue . La nécessité d'en finir avec les récipients plastiques exposant aux danger du bi-phénol et perturbateurs endocriniens dans les cantines scolaires fut aussi évoquée.  La commission a de nouveau différé sa décision en invoquant  le temps de trouver une alternative alorr que le pyrex et l'inox existent et qu'une ville comme Strasbourg y recourt.

Changer de modèle de production agricole comme nous le proposons revient à sortir de l'impasse éologique conduisant à la pollution massive de l'environnement et la contamination des aliments, favoriser les circuits courts de distribution et la saisonalité de la poduction, le respect des animaux d'élevage et des paysans dont le taux de suicide dépasse de trente pour cent la moyenne.. Il s'agit là d'un enjeu de société.


 

Commentaire


Le constat éloquent de l'impasse agro-alimentaire et l'issue proposée par le parti LFI à partir des conclusions dressées par les scientifiques écologistes sont ignorés par la majorité parlementaire diversitaire brillant par son absence de l'hémicycle. Les pollueurs, producteurs de pesticides et de semences hybrides F1 peuvent continuer tranquillement à contaminer l'environnement et l'alimentation de la population comme dans n'importe quel pays du tiers-monde, après nous le déluge.

jeudi 24 mai 2018

Un billet de loterie à l'origine du mariage de William de Windsor et Meghan Markle

Mariage de la carpe et du lapin se plait-on à dire, un officier britannique de la dynastie royale des Windsor, rouquin aux dix ans de carrière militaire dont deux engagements en Afghanistan s'unit à une actrice de série télévisée qui rapporte, mulâtresse divorcée étatsunienne de 3 ans l'ainée de son conjoint.

On ne leur souhaite que du bonheur cependant les paris sont ouverts quand à la durée du mariage en l'Eglise anglicane. Pas plus d'un an ou deux.

Des constances troublantes jettent un voile sur l'union, d'une part le rejeton royal n'est pas l'intellectuel de la famille et porte son statut de célébrité comme un fardeau, de l'autre une arriviste plaquant son mari producteur de cinéma dès les premiers succès puis oubliant son père ruiné à lui payer des études dans les meilleures écoles après un gain inespéré à la loterie quand sa fille avait onze ans.

La  mariée a frayé son chemin à travers le milieu artistique le plus concurrentiel, Hollywood, même s'il survient relativement tard en raison selon l'intéressée de sa couleur de peau, non pas de son absence de formation au métier de comédien.

Elle consolide son succès télévisuel au cours de sept saisons rémunératrices, quelques seconds rôles au cinéma, le recours aux résaux sociaux sur l'Internet et cerise sur le gateau, consécration suprême, saupoudre d'humanitaire sous la bannière de l'ONU sa présence médiatique.

On lui connait trois liaisons précédentes, Trevor Engelson producteur cinématographique dont elle a divorcé  après deux années de mariage et neuf années de liaisons,. un irlandais joueur de golf professionnel et un canadien cuisinier célèbre.

La star mineure de Hollywood n'a manqué de rien et doit tout à la générosité de son père professionnel du cinéma laissé sur le carreau qui retourna l'ingratitude de sa fille en n'assistant pas au mariage sous un prétexte fallacieux quand de surcroît la fratrie ne fût pas conviée, alors que les festivités grouillaient de personnes, célébrités où inconnus, sans relation avec les mariés.

Certes la fratrie caucasienne comme dise les étatsuniens dépare quelque peu le beau linge convié aux noces. Un père obère de 73 ans, ruiné et perclus de maladies cardio-vasculaires, une demi-soeur en chaise roulante pour cause de sclérose en plaque, actrice puis juriste, mère de trois enfants et un demi-frère poseur de fenêtre. Tout cela vaut bien la professeur de yoga de mère que reçut la Reine Mère.

Une famille ravagée par le divorce qui a frappé tous les membres dont certains plusieurs fois.
Comme le dénonce son demi-frère dans une lettre envoyée au site Intouch "Sans mon père, elle en serait encore à débarrasser des tables et à faire du babysitting pour rembourser ses dettes". Alors qu'elle aurait amassé une petite fortune de 5 millions selon le magazine Fortune.

Possiblement la mère afro-américaine a senti l'humiliation de se voir délaissée comme seconde épouse d'un homme blanc et l'a laissé transparaître à sa fille. Même la patience incarnée a ses limites, le père l'a certes bien cherché.

De son coté, la Reine-Mère prit soin de ne pas répeter l'erreur de contrarier les voeux matrimoniaux du fils ainé, d'où les fastes de la cérémonie ont il parait difficile d'echapper. Le marié a certes gagné sur le front d'Aghanistan le droit de choisir son épouse sans que nul n'y trouve à redire mais dans la maison des Windsor, le Monarque a le dernier mot.

Il ne suffit pas de savoir capter la lumière des projecteurs, encore faut-il ne pas être éclairé sous un mauvais jour.

Hospitalisation de l'épouse Trump et impact des frasques du conjoint sur la santé familiale

On a beau être l'homme le plus puissant du monde et à la fois l'un des plus riches, on n'en échappe pas moins aux contingences terrestres telles que l'impact sur la santé familiale de l'exposition constante des frasques d'un mari volage.

On soupçonnait déjà le rejeton du troisième mariage Trump d'autisme, aujourd'hui on sait l'épouse atteinte d'une tumeur aux reins, révélée par son hospitalisation pour une embolisation rénale consistant à clore les artères nourrissant la tumeur par l'entremise d'un catheter.

Sa durée de cinq jours signale selon les spécialistes quelque chose de plus grave qu'une tumeur bénigne.

Mme Trump ne fut pas à l'abris des rumeurs non plus, des articles de presse ont signalé que l'agence de mannequins new-yorkaise employant la Première Dame alors mannequin de sous-vêtements se dédoublait en agence de call-girls, ce qui n'a pas été réfuté, contrairement aux  allégations de participation à ce type d'activité reprises par le Daily-Mail condamné pour ces propos à des dommages de 2,4 millions de livres sterling.

vendredi 18 mai 2018

Europe des petits vieux et Bande de Gaza

L'Eurovision de l'Islande jusqu'à Vladivostok avec escapades à Canberra et Tel-Aviv. Des scandinaves aux sibériens, pas un ne manquait à l'appel soit 43 pays pour 49 langues y compris l'hébreu.

Cette composition de manière incidente rend compte aux yeux du monde de l'allégeance Australienne et Israelienne comme colonies putatives européennes d'outremer ne serait-ce que pour éloigner toute perspective d'isolement, océaniens et arabes indigènes ne les voyant pas autrement et les craignant comme la peste.

Ce rapprochement ne fait qu'illustrer les incertitudes grandissantes liées à l'essor d'un nouveau rival chinois de plus doté d'un arsenal nucléaire. Une Europe divisée en deux pôles nucléaires aux extrémités avec au milieu des pays et non des moindres ne pouvant se fier qu'à la providence quand à leur sécurité, les traités internationaux en place n'étant pas à l'épreuve de l'hivers nucléaire jusqu'à preuve du contraire.

M. Hollande avait déjà reculé les limites de la coopérationn de la France à la défense d'Israel en recevant l'opposition armée syrienne à l'Elysée pour mieux l'appuyer militairement par la suite une fois assurée la protection du grand frère étatsunien montrant les crocs à l'ours russe.

De même que Ceuta et Melilla constituent historiquement deux postes avancés de la défense espagnole en terre islamisée, Israel joue un rôle similaire d'enclave occidentale autonome, une colonie putative bien sous tous rapports spécialement comme poste d'observation.

Tant que les musulmans sont occupés au siège de Jérusalem le monde peut continuer à pomper leur pétrole et l'Europe se consoler comme elle peut.

Cerise sur le gateau le comblement récent du fossé économique qui séparait Israel de l'Europe ,même dû en partie à l'appui soutenu des E.U.A., l'a officiellement hissé parmi les riches pays industrialisés, catégorie poids légérs aux cotés du Danemart ou de l'Autriche, avec les solidarités renforcées qui vont avec.

Quand au sort des palestiniens, éternelles marionettes manipulées par le plus offrant, c'est encore Houellebeck qui en parle le mieux dans Plateforme au point d'en jouir particulièrement lundi dernier.

Les manifestants arabo-musulmans furent envoyés à la mort sous la consigne de provocation armée de leurs dirigeants dépités de se voir couper les vivres il y a quelques mois par M. Trump ajoutant l'injure à la blessure en déménageant son ambassade à Jérusalem le jour de Nabka, pour certains une juste rétribution de la nouvelle guerre sainte de l'Islam inspirée par la dichotomie Israelo-palestinienne jusque dans l'attentat des tours jumelles.

Les palestiniens recevant toujours des fonds de l'Europe et des pays du Golfe Persique depuis 60 ans, les dirigeants de l'Autorité Palestienne en bisbille avec le Hamas pour épater la galerie ne pourront plus renouveler leur Mercedes-Benz aussi facilement.

La drame des palestiniens se réduit à celui de l'assistanat étatique national ou international, le mode de gouvernement préféré en Union Européenne. Plus ils sont assistés, plus ils commettent d'attentats contre leur bienfaiteurs au nom de la cause qui ratisse le plus large,

 M. Trump en leur coupant les vivres, tranche le noeud gordien et oblige les palestiniens à envisager une voie alternative pour leur pérénité,  sachant qu'Israel ne leur laisse que le choix d'immigrer ou dépendre totalement d'autrui.


jeudi 17 mai 2018

Eurovision



La Belgique avait enfin trouvé une candidate susceptible de remporter le trophée avec une chanson écrite de sa main .  N'avait-elle par interprété avec succès une chanson d'un film de James Bond accompagnée par l'orquestre philharmonique de Bruxelles aussi récemment que 2012?

Sa chanson survolait un lot d'une qualité surprenante où une bonne moitié des candidats semblaient en mesure d'atteindre la consécration suprême. Cette fois la candidate fut choisie par un aéropage du secteur artistique professionnel rompant avec le spectacle télévisé où les compétiteurs sont départagés par le vote téléphonique des spectateurs.

Las, c'était sans doute sans compter sur le manque de sophistication des votants de la demi-finale qui laissèrent aux vestiaires des candidats aussi relevés que l'exquise grecque - suprême affront démocratique - ou le trépidant polonais.

La louvaniste n'aura cependant pas tout perdu puisque repérée par les professionnels elle enregistre à Londres avec un producteur réputé. Gageons que Mrs les anglais saurons lui extirper la substantifique moelle à tubes de la trempe de son Matter of Time, promis tube de l'été 2018 ou je n'y connais rien. Francophone, néerlandophone, anglophone elle chante aussi dans dans la langue de Shakespeare,  bien dans le ton mondialisé de l'air du temps.

Le caractère frappant de cette édition réside sans doute dans la professionalisation de la production,   comme si la chansonnette avait atteint le stade de maturation industrielle avec des candidats débités comme des saucisses certes mais de qualité orthonormée du moins en apparence jusqu'à l'apparition d'étincelles fugitives mettant le feu aux poudres de la passion.

On eut droit à une représentation quasi ethno-culturelle du fait européen , confinant au racialisme avec les exceptions ça et là confirmant la règle à grand renfort de symbolisme, marque de fabrique du continent, tant pour la projection globale que la filiation spirituelle.

Toute digression symbolique effacée des pays culturellement dissidents des Balkans, du Caucase et d'ailleurs, on se retrouva dans la communion célébrative du marché, fontaine de jouvence , source intarissable de prospérité et juge de paix.

Dans l'ère globalisée battant son plein on s'attend à une déclinaison chinoise, asiatique, américaine et africaine de l'Eurovision, même avec la langue véhiculaire du cru comme liant culturel, ne serait-ce que pour rendre grâce au culte de la nouvauté muté en culte de l'abondance.

L'infrastructure orwellienne globalisée en place, le fruit semble mûr pour la cueillette au profit du service au consommateur qui n'en demande pas tant .

jeudi 3 mai 2018

Perestroïka Saoudienne

Sous la pression de l'Iran qui ne cesse d'avancer ses pions sur l`échiquier du Moyen-Orient, en Syrie, Irak, Yemen, Liban, Bahrein, Qatar au point d'y voir un étau se resserrer autour du royaume , le nouveau monarque saoudien n'a d'autre choix que d'assouplir les lois régentant les femmes et rompre le splendide isolement sunnite où la Mecque s'est enfermé en signant notamment un accord de coopération avec le Vatican promettant la promotion du dialogue interconfessionnel.
Les autorités ont reçu le cardinal Jean-Louis Tauran, l'Archevêque de Canterbury Justin Welby, le patriarche Maronite Beshara al-Rai. Le cardinal a insisté sur le respect des minorités religieuses dans l'enseignement scolaire et la considération de leurs membres comme citoyens à part entière. Il estime que les autorités cherchent à démontrer la possibilité de discuter. L'Iran se targant de surcroit de garantir aux femmes le droit de conduire, poursuivre des études supérieures et voter, le Roi Bin Salman a visiblement fait le rapprochement entre les revers sur les champs de bataille, le marasme économique et les lois rétrogrades qui préviennent le royaume de réussir. C'est ainsi qu'il a mis en retrait la police religieuse, autorisé les concerts publics et l'assistance des femmes aux compétitions sportives dans un coin familial.

La diversification de l'économie se poursuit, visant la moindre dépendance envers la main d'oeuvre immigrée et les gisements pétroliers, Aramco prépare sa cotation en bourse et l'ouverture d'une partie du capital aux étrangers.

Sans oublier le rapprochement avec la Russie hors OPEP dans l'espoir de peser  sur le prix du pétrole en une sorte de double jeu avec elle même. 

jeudi 26 avril 2018

La nation la plus défavorisée

Un résumé des griefs opposables à la Chine en matière politique et commerciale, il est vrai que ce sont les E.U.A. eux-mêmes qui lui ont appliqué la clause avantageuse de la nation la plus défavorisée depuis la visite de Nixon jusqu'à l'entrée dans l'OMC.

Epoux Macron et Trump, une différence d'age opposée

La rapprochement des époux Macron et Trump lors de la visite officielle aux Etats-Unis met encore plus en évidence si besoin est leur curieuse différence d'age , plus 24 entre les Trump et moins 24 entre les Macrons, cela n'empêche pas les diners animés où l'on se demande qui peut bien avoir le dernier mot entre Trump le fort-en-gueule et Brigitte à qui l'on pourrait reppocher tout sauf le manque d'opportunisme.

Deux démocraties d'extrême-droite, l'Inde et Israel

        L'Inde se positionne comme l'un des deux grands rivaux asiatiques avec la Chine Populaire dominés économiquement par l'Asie capitaliste du Japon et les quatres dragons, Singapour, Taiwan, Hongkong et Corée du Sud, alors que Hongkong passe progressivement sous la coupe politique de la Chine Populaire, devenue entretemps le proverbial Atelier du Monde mais dépendant de la technologie étrangère. L'Inde du parti populiste, nationaliste religieux BJP emmené par M. Modi a adopté des mesures d'ouverture à la concurrence notamment vers la grande distribution, qui autorise la propriété de la totalité d'une enseigne commerciale par un étranger, M. Modi a aussi promulgué la peine capitale pour les violeurs d'enfant de moins de 12 ans suite à des scandales à répétitions impliquant des dignitaires religieux hindous.
    Il semble que pour mieux contrer l'ascension continue du rival chinois, l'Inde persiste dans la voie démocratique comme contre-pied du centralisme bureaucratique  quelque peu envahisseur outre-Himalaya, en adoptant à son image le capitalisme comme ingrédient.

       Israel doit faire face à des menaces sur toutes ses frontières et à l'intérieur même, depuis ses territoires occupés limitrophes financés par l'aide internationale à travers une agence de l'ONU. Sous la menace permanente d'une guerre avec un pays voisin, limitrophe ou non, sunnite ou non, Israel voit aujourd'hui l'Iran jouer le rôle de fer de lance disputant la présence de l'état Hébreu au Moyen-Orient, tenu jusqu'alors par la Syrie de Hafez-El-Assad avec le relais de l'Egypte de Nasser. Le point commun de ses trois protagonistes musulmans se situe dans leur pouvoir fragile obtenu par un coup d'Etat, d'où la nécessité vitale de le consolider par un objectif populiste en diable mais rassembleur : se donner la posture du champion contre le soi-disant sionisme, ce qui touche la corde sensible des masses arabes peu éduquées et mises devant le coup d'état accompli.
       La légimité électorale du Likoud, le parti du Premier Ministre, tient dans le bilan de ses adversaires politques travaillistes, notamment la livraison de la Bande de Gaza à des représentants du peuple palestinen l'Autorité Palestinienne qui s'est traduite par une guérilla permanente conduisant invariablement à l'intervention de l'armée israelienne.
          Sur le front économique , depuis le premier mandat du M. Nethanyahou, Israel s'est hissé au rang des pays occidentaux européens, en adoptant des mesures d'accompagnement des investissements étrangers tout en investissant sans relâche dans l'enseignement, recherche et développement. Avec des atouts singuliers comme un flôt d'immigration à forte valeur ajoutée provenant entre autre de la Russie, l'aide militaire des E.U.A. et la découverte de gisements d'hydro-carbure on-shore et off-shore.
       Il est inacceptable pour un état de supporter des menaces d'anihilation de la part d'un autre état, d'où la difficulté pour M. Macron de chercher à tirer les marrons du feu en faisant mine de promouvoir sa ligne intermédiaire, dans la grande tradition de la diplomatie française au Moyen-Orient, entre celle d'Israel soutenue par les E.U.A. et celle de l'Iran.

mercredi 25 avril 2018

Privilèges de cheminots

       A la SNCF le personel roulant part à la retraite à 52 ans et les autres à 57 ans s'ils ont cotisé le nombre requis. Soit, mais que cette pension ne soit pas payée même en partie par la communauté nationale, actuellement à hauteur de 3.5 Mds par an. Soit, si la SNCF n'était pas déficitaire y compris dans ses comptes sociaux. Les conducteurs de trains restent assis à regarder la voie le temps du trajet, l'époque des chaudières à charbon dont le maniement justifiait des compensations est révolue. De quelles peines laborales souffrent les contrôleurs de tickets?

    L'autre privilège tient dans l'absence de risque de licenciement économique dû au statut d'EPIC de la SNCF datant de 1938. Le problème se pose alors de l'irresponsabilité qui en dérive, toute erreur de gestion passant au débit du trésor public, à hauteur de 57 Mds aujourd'hui , plus les effets en cascades comme le climat délétère qui s'installe. Les syndicats de cheminots prennent clairement l'état pour leur vache à lait . Le président de la SNCF Guillaume Pepy plaide la disponibilté du personnel, les intempéries affrontées par certaines catégories pour justifier le statut exorbitant du cheminot, mais d'autres secteurs que le ferroviaire peuvent en dire autant, hopitaux, batiment, construction mécanique pour n'en citer que quelques uns. Aujourd'hui le chiffre d'affaire ne couvre que les deux tiers des dépenses, gouffre financier doublé d'une dette astronomique due en grande partie au TGV, la SNCF voit l'état intervenir en changeant la forme juridique à Société Anomyme, en abandonant le statut cheminot pour les nouvelles recrues, pour 2020 pas de précipitation, et en poursuivant l'ouverture à la concurrence jusqu'aux lignes régionales. Nous allons manifestement dans la bonne direction de la libéralisation en s'arrêtant cependant au seuil de la privatisation alors que de nombreux arguments plaident en sa faveur. La SNCF reste un monolythe centralisateur qui imprime sa marque sur l'aménagement du territoire de manière pas toujours favorable, ainsi le TGV, en doublant les lignes pour creuser ses travées maltraite l'environnement pour quelques dizaines de minutes de trajet gagnées. Qui dit monolythe dit aussi gestion monolythique et manque cruel de diversité dans l'offre et les solutions de gestion. Il n'y a aucune raison que le sort d'une ligne transverse de province se décide dans la capitale. Un réseau ferrovaire décentralisé et privé peut et doit s'avérer rentable et prospère comme on le voit en Amérique du Nord.

vendredi 20 avril 2018

Les frasques de M.Trump

    Les étatsuniens se fichent comme d'une guigne des scandales liés à la vie privée de leur Président puisqu'ils ont connu bien pire. Il n'y a de loi punissant l'adultère qu'en Islamie.

    John Kennedy, le meilleur Président de tous les temps, tirait sur tout ce qui bouge, Lyndon Johnson se vantait d'un meilleur score que son prédécesseur en comptant seulement les conquêtes fortuites, M. Bill Clinton reste le serial coureur exposé en place publique, pour autant leur bilan inégal ne se mesure pas à l'aune de la probité conjugale, au grand chagrin des derniers puritains à espérer la chute de l'hôte de la Maison-Blanche.

    Par contre si on examine le bilan des présidents épargnés par la presse tabloîd , il y a de quoi frémir. M. Jimmy Carter confiait au magazime pour adulte Playboy avoir beaucoup commis l'adultère "en esprit": sa lubie de soumettre l'aide étatsunienne au respect des Droits de l'Homme coûta au camp occidental les précieux alliés qu'étaient l'Iran du Shah Rézhavi, L'Afrique du Sud de l'appatheid, le Nicaragua des Somoza. 

    Quand à M. Obama, M. Propre au point de se faire voler la vedette par son épouse à la Une de la presse magazine,  il a gratifié son peuple de pas moins de cinq nouvelles guerres, Lybie, Somalie, Yémen, Syrie et Ukraine en plus de ne pas achever les deux conflits hérités de M. Bush fils en Irak et Afghanistan contrairement à sa promesse de campagne.

jeudi 19 avril 2018

M. Trump tenu de se caler sur la ligne judéo-sunnite

M. Trump durcit la ligne

    Le temps du romantisme est dépassé, M. Trump n'a pas le choix d'une alternative à la ligne judéo-sunnite sinon il dégage. Les procès en cours et en préparation tous graveleux sont là pour le lui rappeller, mais il a heureusement commencé à se reprendre en appellant M. Bolton à ses cotés, ce faucon partisan d'attaquer l'Iran.

    Cette histoire de chercher à sortir du Moyen-Orient sonne bien romanesque chez M. Trump,  mais c'est oublier que l'économie mondiale repose toujours sur un dollar étalonné sur le pétrole depuis le pacte saoudien de libeller leur production dans la monnaie étatsunienne plaçant de facto leurs réserves sous protection de la super puissance.

    Ce qui par ailleurs les a rendus paresseux au point de s'en rendre compte et reprendre du poil de la bête en cherchant des noises à l'Iran, une manière de se rendre utile.

    Les israeliens l'ont fort bien compris c'est pourquoi ils se préparent à engager les militaires iraniens officiant sur le territoire syrien, annonce aujourd'hui le Wall Street Journal., en effet pour le bureau du Premier Ministre, les choses trainent et l'Iran reste un souci.

    D'où le précieux appui de Mme May et M. Macron dans l'attaque contre la Syrie même si elle s'avère dénuée de tout fondement, les atermoiements de l'Alt-Right se révèlent le dernier souci de la Maison-Blanche.

     L'intérêt bien compris consiste simplement à préserver l'étalonnage du dollar sur le pétrole, pour que les E.U.A. jouissent de la supprématie gagnée à la sueur du front de leuts esclaves pendant cinquante ans encore. De plus les places sont chères dans le Triumvirat comme l'avait rappellé M. Bush aux Açores et les prétendants se bousculent au portillon. M. Macron a la présence d'esprit de ne pas l'oublier et il faut s'en féliciter.

Un peu de prospective


Les hostilités vont sans doute reprendre en Syrie dont la survie ne tient qu'à la Russie, aiguillonnées par le dard israelien. Les Russes ne paraissent pas apte à protéger aussi l'Iran, s'ils en ont un jour la vocation, ce pays ne va sans doute pas manquer de subir à son tour les foudres de l'alliance du Triumvirat et des judéo-sunnites, comptons sur la propagande étatsunienne emmenée par M. Bolton  et Mme Haley pour faire passer la pilule.





Télé-Sputnik

Un des meilleurs investissements de l'état Russe en occident figure dans le secteur des médias comme Radio Sputnik, RT et bien d'autres où s'expriment régulièrement les meilleurs plumes critiques du libéralisme impérieux émanant du continent américain, contre-empire de la Russie.

Ces médias de l'état russe nous rappellent que la mondialisation se noie dans une collection de conflits multilatéraux où chacun tire à hue et à dia.

Comme dit le journaliste B. Lelay sur Démocratie Participative, les Russes ont sauvé l'honneur des européens en Syrie, salit à cause de leur soi-disant allié saoudien, grand argentier en compagnie des émirats de la guerre civile contre Al Assad depuis sept ans.

Un des ressorts de cette guerre repose sur la rivalité entre sunnisme et chîisme, déni trop humain de la suprématie sunnite sur l'Islam. Le tout alimenté par les réserves d'or noir avec l'aval des E.U.A. dont la monnaie est étalonnée sur le pétrole et qui arment les Saoudiens en veillant sur leurs gisements.

Il faut reconnaître aux arabes une expertise commerciale confinant au légendaire, complète avec l'idéologie qui va bien.

Cependant la justice immanente prévaut: rien des initiatives miitaires des pousssah de La Mecque n'aboutit, de manière patente au Yemen et en Syrie.

On retrouve la leçon de la prise de Constantinople attribuée à sa trop grande dépendance aux mercenaires étrangers. Les Saoudiens essuient défaîte sur défaîte ce qui a le don de les enrager en doublant la mise. S'ils ne défont pas la Syrie alaouitte ils ne pourront prétendre inquiéter l'Iran.


 

Entrevue du journaliste brésilien Pepe Escobar sur l'arrestation du très populaire ex-président Lulla: Les découvertes pétrolières récentes ont aiguisé l'appétit des compagnies étatsuniennes évincées par le syndicaliste, par la suite condamné sans preuve pour corruption.

Cependant même en prison le prédécesseur de Dilma Roussef, autre évincée sur accusation douteuse de corruption, peut sse présenter aux présidentielles en risquant de gagner tellement sa popularité reste intacte. Cela en dépit de l'ombre des généraux qui plane de nouveau avant chaque élection.

Au Brésil l'absence de loi de financiation des partis politiques engendre toute sorte de combinaison d'intérêts plus ou moins occultes, en même temps les partis échappent à la fonctionarisation et santuarisation comme en Europe.


 

Hervé Juvin, souverainiste, environnementaliste, pourfend l'individualisme forcené prévalant en occident. Il présente une nouvelle publication où s'expose sa vision médiane de l'économie de marché tempérée par la valeur transcendante de l'écologie politique.

 

Maurice Lemoine du Monde Diplomatique sur le Vénézuéla, Chavez, Maduro, la Colombie, les FARC, le Salvador et l'Amerique Latine.

Aux E.U.A. des voix s'élèvent, notamment celle de Marco Rubio, pour réclamer un coup d'état militaire aux Vénézuéla où le peuple crève littéralement de faim, suite au sabotage par l'opposition des circuits de distribution des denrées selon le journaliste en accord avec la thèse officielle.

Selon le journaliste avant Chavez soixante pour cent de pauvres peuplaient son pays, après lui seulement vingt pour cent. Maintenant il s'agit de quatre-vingt pour cent avec une criminalité confinant à la guerre civile, le tout dû à Chavez qui arma de manière irresponsable ses partisans , craignant le coup d'état qu'il avait lui-même tenté contre le socialiste Oscar Perez.

De surcroît une politique de clientèlisme et d'armement en réaction à l'établissement d'une base militaire étatsunienne en Colombie a rendu Chavez paranoiaque en négligeant l'investissement productif menant le pays à la ruine qu'il connait aujourd'hui. Le Vénézuéla chaviste n'est même plus auto-suffisant alimentairement.

Le culte de la personnalité de Chavez rendu par Lemoine ("Des dirigeants comme Chavez il n'y en a qu'un par siècle") ne fut jamais de mise, sa seule réalisation notable consistant en l'erradication de l'analphabétisme certes, mais le prix en vaut-il la chandelle quand on songe à la paix et au niveau d'approvisionnement connus avant Chavez? Savoir lire en mourrant de faim, douteux progrès.

Au Vénézuéla une fois de plus  rendons-nous à l'évidence, un pays des plus riches en ressources se voit ruiné par la lubie du collectivisme intégral.

Incidemment, la propagande russe réussit le tour de force de réunir sous le même toit pros et antis Front National, minant un peu plus le clivage traditionnel droite-gauche.

mardi 17 avril 2018

Le Triumvirat et ses protectorats

La France en veut à la Syrie d'avoir si longtemps occupé sa chasse gardée au proche-orient le Liban, 30 ans pendant lesquels les musulmans y sont devenus majoritaires gommant le peu de crédibilité  internationale qu'il lui reste.

Elle cherche à retrouver à coup de missiles Scalp l'influence légitime qu'elle a perdue , sauf qu'avec la Russie à ses cotés, l'Iran, l'Irak, en arrière-plan la Chine du pacte de Shangaî il faudra  une guerre mondiale pour déloger Al Assad qui l'a fait savoir en reprenant immédiatement les opérations contre les rebelles.

La Syrie est devenue la ligne de démarcation de la nouvelle guerre froide: Triumvirat et ses protectorats  d'une part, Shiîtes, pacte de Shangaî et ses satellites d'autre part. De fait Moscou se retrouve isolé car seule puissance de feu capable de s'opposer au Triumvirat donc la Russie et son économie défaillante quoique relayée par la Chine n'en mène pas large devant les armées mercenaires de l'Ouest qui peut la faire plier par une simple guerre d'usure alors que l'autre front en Ukraine reste d'actualité.

En même temps la Chine dépend trop fortement des marchés occidentaux pour faire tourner ses usines , il y a peu de risque d'escalade puisqu'il s'agit d'un bras de fer, cette intervention militaire du Triumvirat signe la reprise de la guerre froide après la trève due à  la dissolution de l'URSS.

On est dans le Triumvirat, on peut pas en sortir, tantpis pour Al Assad, les Russes ne font pas le poids dans la guerre d'usure qui leur est livrée sur deux fronts, ce qui n'a pas porté bonheur aux Allemands par deux fois.

lundi 16 avril 2018

La privatisation de Hassan Céhef

On peut avantageusement procéder par la concession des cinq grandes gares parisiennes avec leur axe ferroviaire principal, devenant ainsi les têtes de pont de compagnies rivalisant pour développer le trafic à partir de leur propre guichet avec pour ligne directrice, desserte, qualité de l'acceuil, confort, ponctualité, sécurité.  On crée de nouveau une compagnie voisine de la PLM historique. Les lignes transverses à leur tour pourront être mises en concession par l'actuel propriétaire étatique qui dégage ainsi de précieuses ressources au profit de ses missions régaliennes.

dimanche 15 avril 2018

De l'indispensable privatisation de Hassan Céhef

Car les compagnies privées de transport ferroviaire doivent nécessairement dégager du profit , personne ne travaille à perte ad vitam eternam à moins de s'appeler Hassan Cehef et vivre au crochet de la communauté nationale.

Car l'employé doit avoir le sens de la responsablilité dérivant du service à la cientèle, chez Hassan Cehef il n'y a guère de clientèle mais des usagers, des entités passives face au monopole sous tutelle de l'état et de syndicats collectivistes comme la CGT.

Car Hassan Cehef à démérité entre 1940 et 1944 en collaborant de façon zélée avec l'occupant en déportant des prisoniers vers les camps de concentrations allemands.

Car les conpagnies ferroviaires privées prospèrent en Amérique du Nord tout comme en Afrique du Sud même gouvernée par les communistes de l'ANC où des trains de luxe emmènent les voyageurs à la découverte de paysages spectaculaires.

Car le transport ferroviaire se crée dès l'origine avec des capitaux privés lançant ainsi la révolution industrielle en Europe puis dans ses colonies.

Car les anciennes compagnies ferroviaires françaises comme Paris-Lyon-Marseille sont encore auréolées de la qualité du service rendu alors que chez Hassan Céhel c'est partout le train de l'angoisse avec son cortège d'insécurité, entretien défaillant , hygiène douteuse, ponctualité erratique.

Car l'état se mêlant de transport ferroviaire accomplit inévitablement des bourdes irréparables comme en Espagne du Movimiento Nacional qui imposa un écartement des voies incompatible avec la France.

Car le TGV de Hassan Céhef s'avère discutable dans son impact sur l'environnement , la vulnérabilité de son réseau et sa rentabilité.

Bref on a le sentiment que l'objet de Hassan Cehef tient plutôt dans le bonheur coûte que coûte des employés au détriment de la satisfaction des usagers dont pourtant sa survie dépend.


samedi 14 avril 2018

Le Triumvirat aux cotés de l'alliance judéo-sunnite contre l'axe chiîte coalisé au pacte sino-russe

Il est consternant d'assister à l'alignement du Triumvirat aux cotés des pires terroristes d'Al Qaïda, Al Nusra et autres Etat Islamique qu'il vient de sauver in extrémis de l'extinction par l'alliance  syrienne coupable de figurer entre les feux israelien et sunnîte. Un Triumvirat rangé aussi résolument qu'involontairement aux cotés des perpétrateurs des attentats du 13 novembre 2015 à Paris qu'on imagine pleurant de joie.

Permettez le doute sur l'auteur des attaques quand elles finissent régulièrement par être attribuées à l'opposition et ses alliés turcs. sans oublier que l'internationalisation du conflit se doit à la France de M. Hollande. Où sont les preuves de l'origine de l'attaque chimique quand l'opposition ne recule devant rien pour se maintenir?

Quand bien même, la statégie d'usure consistant à se contenter de punir les pires crimes de guerres commis de part et d'autre tout en laissant le conflit s'éterniser avec son cortège de victimes et de réfugiés n'atteint-elle pas ses limites?

L'alliance judéo-sunnite  de circonstance contre l'axe chîite peut se dissoudre du jour au lendemain, un réactionnaire arabe pouvant en cacher un autre, décrêtant sa propre guerre sainte comme il en est de l'Islam depuis son origine. Ce qui fragilise à son tour la coalition du Triumvirat et ses judéo-sunnîtes contre l'axe chîite allié au pacte de Shangaï sino-russe.

Unr vraie Macédoine alors que ce pays ne parvient pas à enrayer le déclin de son rayonnement économique, en proie au sabotage de l'enemi intérieur chaviste, i.e. la smala gaucho-islamiste style Podemos. ce qui s'avère inquiétant quand la moindre politique extérieure exige des moyens à la hauteur.

La France et le Royaume-uni délèguent leur politique du Moyen-Orient aux E.U.A., par paresse.

  
 

jeudi 5 avril 2018

Mourir pour Youtube

L'iranienne Nasim Aghdam, activiste des droits des animaux et adepte de la religion végane persécutée Baha'i, repprochait à la succursale de Google la censure de ses vidéos en lui versant trop peu de revenus, une obnulation qui l'a conduit à blesser trois personnes et se suicider dans les locaux de la compagnie.

Cela constitue manifestement une preuve de sa piètre adaptation à la société étatsunienne car cette compagnie s'engage notoirement dans la conscience de l'environnement à travers précisement sa succursale Youtube où les vidéos plaidant pour le véganisme abondent.
De plus la présence de sa famille aux E.U.A. s'explique probablement par l'octroi récent du statut de réfugié aux adeptes de cette religion confidentielle mais persécutée en Iran.

Ses vidéos en iranien furent censurées par des employés de Google pour des motifs futiles selon la terroriste improvisée, non sans rappeller les directives de censure du gouvernement iranien quelque peu en port-à-faux avec l'écran publicitaire de la compagnie. Les Gardiens de la Révolution persécutent les adeptes de la religion Baha'i.

Ces religions minoritaires avaient pourtant survécu tant bien que mal à l'Islam jusqu'à l'arrivée de Khomeini en Iran et des étatsuniens en Irak alors qu'elles sont en voie d'extinction avec leur savoir transmis par les générations. Le malencontreux suicide de Nasim Aghdam illustre symboliquement la situation des pacifiques Bahai.

La mentalité d'assiégé caractérisant l'adepte d'une religion minoritaire plongé durablement en environnement non familier explique  sans doute qu'une contrainte jugée mineure puisse lui paraître insurmontable.

La supposée haute technologie atteint ici la limite de la confusion des genres entre fournisseur de contenant et de contenu éditorial , ce dernier par nature sujet aux réactions du  public. Dans la presse traditionnelle le contenu est solidaire du contenant quand l'éditeur posséde l'imprimerie pour ne pas en dépendre.

Dans les technologies de l'information l'inverse se produit, le fournisseur de contenant prétend déléguer la responsabilité du contenu à son auteur qui souvent n'en mesure pas toutes les conséquences. Le moindre commentaire se transforme alors en contenu. D'où les drames comme celui de San Bruno.

Octroyer au tout-venant un pouvoir éditorial sans en souffrir les conséquences au nom du postulat commercial s'avère irréaliste . Les parents des victimes sont en droit de demander des comptes car dans les métiers éditoriaux le contenant est solidaire du contenu.

dimanche 1 avril 2018

Hollywood peut se rehabiller

Procession de la Vierge de la Solitude sur l'air de la Marche Funèbre de Chopin.
Entre Dark Vader et les Aventuriers de l'Arche Perdue mais tout va pour de vrai. Pas moins de 25 processions accompagnées d'un orchestre pendant la Semaine Sainte dans une ville de taille moyenne en Espagne, Salamanque, dont un bon tiers de nuit, histoire de rendre encore plus inquiétant le mystère de la Pâque.

dimanche 25 mars 2018

Que reste-t'il de la médecine?

Les médecines alternatives doivent-elles être disqualifiées  ?

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2018/04/01/les-medecines-alternatives-doivent-elles-etre-disqualifiees_5279398_1650684.html#zcIXQdjZdtz7T0P3.99

La médecine conventionnelle doit-elle être disqualifiée?

Dans la mesure où l'Ordre des médecins a hissé cette catégorie socio-professionnelle au premier rang par le revenu et le prélevement obligatoire, on est en droit de le demander.

Après le passage du food movement lancé dans les années 1970 dans les Amériques entre autres par l'auteur de The China Study Colin Cambell , après la redécouverte de l'hygiénisme d'Arnold Ehret, il ne reste plus rien de crédible de la médecine conventionnelle pour la bonne raison qu'elle n'a jamais existé dans la mesure où l'on n'est jamais sûr de l'origine de la guérison, fût-ce les ressources physiologiques du patient ou le remède du médecin, ni même si une solution hygiéniste aurait convenu.

Par la grâce des fonctions d'auto-défense du vivant on a toujours l'intuition d'éviter de tomber malade (schématiquement on suit les règles hygiénistes), pourquoi on tombe malade ( on ne les suit pas ou une cause psychosomatique intervient comme la perte d'un proche, un échec personnel), comment guérir ( on retourne aux règles hygiénistes ou on surmonte la cause psychosomatique ) et pourquoi on ne guérit pas ( on ne retourne pas aux règles hygiénistes ou on ne surmonte pas la cause psychosomatique) . Certains médecins figurent parmi ceux qui soutiennent la redéfinition de la médecine: son avenir ne serait plus allopathique, la guérison ne coûterait rien et s'avérerait conforme à la sagesse antique et propice à l'environnement.

Que la recherche biologique, biochimique, anatomique ou physiologiqu aient permis d'entrevoir à peine la mécanique du vivant n'implique pas que la médecine puisse supplanter ses fonctions d'auto-défense et d'auto-réparation quand il ne s'agit pas de traumatisme où la chirurgie intervient.

S'il reste quelquechose de la médecine ce serait la chirurgie réparatrice, à la limite on pourrait ne garder que cette dernière en y reconvertissant la première.

S'il reste quelquechose de la médecine ce serait la conviction que la pharmacopée ne sert pas à grand chose tout au plus comme effet placebo. L'art de la médecine consiste alors à rechercher la guérison sans l'aide de la pharmacopée mais à l'aide des ressources physiologique du patient et de quelques principes hygiéniste sachant que la nutrition en fait partie.

Naturellement il n'y a point de médecins chez les milliards d'animaux cela n'empêche pas que certaines espèces  comme les Tortues de Galapagos vivent des siècles. Chez les animaux sauvages les maladies sont rarissimes, un crocodile s'avère aussi fort à 6 ans qu'à 70 ans, il  meurt problement d'épuisement ou subitement d'un arrêt cardiaque.

En même temps on est jamais sûr de rien, en supposant de faire tout comme il faut, une ancienne blessure, un malformation congénitale, un défaut génétique, une cause psychosomatique peuvent soudainement déboucher sur une issue fatale donc tout peut toujours arriver.

Le médecin reste alors nécessaire ne serait-ce que pour le rappeller.

Le peuple Hunza établi á la frontière sino-pakistanaise en donne la preuve grandeur nature par leur santé robuste et leur longévité extrême tout comme les régions rurales de l'ètat indien d'Orisha que les artifices du modernisme n'ont pas encore atteint.

Le geste chevaleresque du gendarme Arnaud Beltrame

L'initiative du lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame de sauvegarder la vie d'une citoyenne en plaçant la sienne entre les mains d'un fanatique islamique venant d'abattre à bout portant trois citoyens sans défense ne figure pas dans les schémas d'intervention des forces de l'ordre.

Cette initiative s'apparente à un geste chevaleresque donc non sollicité et surpassant de très loin le niveau de risque acceptable pour se solder par la perte d'un officier, précisément l'objectif affiché du fanatique dans sa guerre intérieure soi-disant sainte contre le soi-disant infidèle.

Quelque jours auparavant les principales organisations islamiques du territoire avaient de nouveau exigé de revenir sur la laïcité de l'éducation nationale, principe fondateur de la République. On retrouve invariablement ce schéma dans la guerre soi-disant sainte islamique: sommer le soi-disant infidèle de faire allégeance à l'Islam avant de passer à l'attaque, survivance d'un protocole de l'ère chevaleresque et voyage collectif dans la machine à remonter le temps.

Force est de constater que le geste du gendarme Beltrame s'avère le seul recours laissé par une législation trop obsédée par les droits de son meurtrier pour tenter d'éviter que la délinquance ordinaire ne se tranforme en guerrilla permanente.

Meurtrier d'origine étrangère, délinquant fanatisé dans un contexte de retour à la barbarie islamique affligeant les relations internationales des siècles durant, 20 000 autres de ces janissaires potentiels attendent de passer à l'action dans les fichiers de la police.

Force est de constater aussi qu'il n'y a qu'un parti politique d'envergure, le Front National ou ce qu'il en reste, se risquant à réclamer des mesures en portafaux avec les méthodes socialistes alors que les gaullistes ont renoncé aux leurs du moins celles en vigueur lorsqu'ils tenaient les rênes: retour de la double peine, du droit du sol,  arrêt de la  multi-nationalité, de l'immigration du tiers-monde, retour des immigrés non intégrés.

A quoi il y a lieu de rajouter le retour de la peine capitale, de l'exil, des travaux forcés, l'assimilation des stupéfiants à l'alcool afin d'assécher le trafic et vider les prisons, la dissolutions des organisations islamiques, la fermeture des mosquées prêchant la guerre soi-disant sainte contre le soi-disant infidéle, de manière générale la dissuasion du culte mahométan sur le territoire, culte dont la stygmatisation s'avère justifiée.

Ceci pour la politique domestique quand à l'international un train de mesure s'impose visant à contre-attaquer l'expansion islamiste supportée par les flux migratoires.

Cependant , au sein des salons feutrés fréquentés par les socialo-gaullistes, on préfère poursuivre les activistes de Riposte Laïque, dissoudre les organisations nationalistes comme l'Oeuvre Française, arréter les militants nationalistes comme Hervé Ryssen ou Boris Lelay , qui tous dénoncent á l'unisson l'invasion musulmane, l'immigration incontrolée, l'ingérance étrangère, l'allégeance aux états islamistes et l'endémie du parasitisme islamique séculaire qui a trouvé en France un terreau fertile.




samedi 24 mars 2018

Extrême-droite synonyme de plein-emploi

Les historiens savent depuis belle lurette que les Benito, Antonio, Adolf, Francisco, Augusto, Benjamin ou Donald présentent comme point commun d'avoir établi une économie developpée de plein emploi baignée dans une idéologie politique qualifiée de nationaliste. Ces chefs d'état y sont parvenus en minimisant les entraves administratives et légales tout en veillant que le stock d'intruments financiers ne nuise à cet objectif.

 Aucune des nombreuses dictatures de droite en Amérique Latine, comme l'Argentine de Videla, le Brésil des colonels ou le Nicaragua des Somoza ne connût de chômage significatif au point d'induire une émigration. Facilité d'embauche et de licenciement, côut de la main d'euvre, grands travaux, financement de l'investissement, productivité optimisée, une panoplie complète est à disposition des économistes politiques souhaitant évoluer dans ce sens mais les obstacles restent pécisément les bastions idéologiques opposés en place.

vendredi 16 mars 2018

Les Fulgurances de M. Trump

Alors que les fantômes de ses ex-maitresses le poursuivent jusque dans la Maison-blanche, il y a lieu de revenir sur les coups de génie de M. Trump lui ayant conservé le soutien des électeurs.

Par exemple la baisse des impôts entrainant le plein emploi, inconnu en France depuis des temps immémoriaux, la diminution drastique des subventions à l'Autorité Palestinenne mises en place par l'administration précédente ou la limitation de l'immigration en provenance des pays à risques.

La méthode de M. Trump consiste à détricotter les mesures de ses adversaires politiques s'avérant nuisibles à l'économie comme la hausse des impôts ou peu propices aux relations internationales comme le financement de l'Autorité Palestinienne. Avec pour objectif l'essor économique et la normalisation des foyers de tension internationale.

A la différence de la droite française qui revient rarement sur les lois promulguées par la gauche , au moins depuis les dé-nationalisations chiraquiennes de 1986, M. Trump détricotte, il revient sur les traités de Libre-Echange Nord-Américain et Trans-Pacifique en affichant sa préférence pour le bilatéralisme sur le multilatéralisme, logiquement pour une grande puissance.

La droite française n'est pas revenue sur l'abolition de la peine capitale ni le financement étatique des partis politiques ou même le Revenu Minimum d'Insertion sous ses différentes formes. Le détricottage de la gauche s'effectue désormais par la gauche, notamment avec la loi Travail ElKhomri sous M. Hollande suivi par le Président Macron qui poursuit dans cette voie. Avec cependant comme inconvénient de ne jamais aller assez loin.

Haro sur le syndicalisme saboteur de l'économie française

Quand M. Macron et Philippe s'attaquent à la réforme de la SNCF perclues de maux et en déficit permanent , les syndicats ne tardent pas à lever les boucliers. Pourtant des économistes de tout bords dénoncent leur influence pernicieuse.

En Chine Populaire, le partenaire commercial qui taille le plus de croupières à l'occident d'origine européenne, il n'y a point de syndicats car les principaux facteurs de production appartiennent à l'état hormis les zones économiques spéciales comme Shenghen où règne le capitalisme le plus débridé. Pour arriver à la grève , il faut au moins que le patron s'enfuie avec la caisse en laissant des milliers de familles sur le carreau qui disposent alors de ce seul moyen pour obliger la collectivité régionale à s'y intéresser.

Il en est ainsi dans les autres pays communistes d'Asie comme le Vietnam et le Laos, grand récepteurs d'investissements étrangers.
On conçoit qu'avec de bas salaires et absence de régulation sur l'environnement dans un marché local florissant, le vide ayndical constitue un puissant appel à l'investissement venus de pays farcis de législation sociale autrement dit - le mot est laché - la délocalisation synonyme d'ume foule de mots et de maux comme désindustrialisation, transfert de technologie et d'emploi d'où l'apparition du chômage.

Certes en Allemagne le taux de syndicalisation dépasse largement celui de la France mais le pouvoir de nuisance se limite par l'absence de financement par l'état. En France les syndicats reçoivent des fonds versés par les collectivités locales souvent par l'intermédiaire d'associations plus discrètes quand il ne s'agit pas de subventions votées par une alternance de gauche à des fins électorales.
Sinon le compte n'y est pas, les cotisations ne suffisent pas et il faut que les comités d'entreprises du giron de l'état financent les sysndicats, ainsi EDF et la SNCF financent la CGT à travers leur C.E. à fortiori la fonction publique de toute obédience.

De plus les syndicats exigent un pouvoir de grève illimité, rechignant à accepter le moindre service minimum jusque dans la fonction publique. Dans ces conditions on ne s'étonne guère de la perte de compétitivié de sociétés comme Air France dans le pays qui construit en majeure partie son outil de production face à des pays qui ne s'embarrasent guère d'un code du travail exigeant comme ceux du Golfe Persique ou des paradis fiscaux européens comme l'Irlande, faut-il citer Emirates, Qatar Airways et Ryan Air?

La gestion portuaire présente un autre exemple criant où les pleins pouvoirs syndicaux limitent l'emploi au profit de la concurrence internationale, notamment des pays environnants comme les Pays-Bas.Non seulement le droit de grève dans le secteur privé doit être soumis à l'agrément administratif puisque l'état ne peut connaître tous les abus éventuels mais carrément abolit dans la fonction publique pour la même raison qu'en Chine Populaire et rester dans la compétition internationale, du moins si l'on considère que résorber le chômage reste un objectif prioritaire. Ce fut la doxa économique avant le Front Populaire et depuis on n'a rien trouvé de mieux à l'aune des indicateurs économiques.






mardi 13 mars 2018

Trump s'est grillé

Allez on va jouer au petit reporter Rouletabille pour commenter la fin de règne de Trump prématurée dans un feu d'artifice à scandales.

Une soi-disant ex maitresse du Président des E.U.A. se classe actrice pornographique la plus populaire du principal site Internet dédié au genre, quand elle poursuit son soi-disant ex-amant au tribunal pour le droit de révéler publiquement la teneur de cette liaison arrivée peu après le marriage de M. Trump il y a douze ans, menaçant de réduire à néant la crédibilité morale du résident de la Maison-Blanche.

Les E.U.A abreuvent le monde entier de pornographie gratuite que seuls quelques pays comme la Chine parviennent à éviter en se barricadant derrière un pare-feux électronique, tout en exigeant de la classe politique le respect du code moral puritain strict.

Mme Stéphanie Clifford, WASP de 39 ans divorcée et mère d'un enfant , réalisatrice de films pour adultes et danseuse professionnelle, se voit propulsée à la une des tabloîds mondiaux et des principaux plateaux de télévision de son pays pour une vulgaire affaire extra-conjugale et d'argent.

Elle se perd en déclarations contradictoires alors qu'elle a encaissé un chèque conséquent en échange de son silence juste avant les élections présidentielles, sans oublier la confirmation publique de la relation adultère par une confidente et collègue de travail. Un contrat entre deux pseudonymes devait officialisé l'agrément, ce qui en dit long sur l'affaire, mais la partie de M. Trump n'a pas signé le document sans valeur de toute façon.

Il ne s'agit pas d'un chantage sur M. Trump mais d'une maladresse de son équipe de campagne à gérer une affaire privée étalée sur la voie publique.

Au milieu des évictions de membres principaux de son administration comme le numéro 2 et Secrétaire d'Etat M. Rex Tillerson ou celle de son assistant personnel depuis trois ans M. John MacEntee sur des éléments de Curriculum Vitae incompatibles avec le niveau de sécurité éxigé à la Maison-Blanche tout cela aujourd'hui même, les démissions en chaine de membres de son cabinet et de son administration, le Président Trump va probablement devoir démissioner de son poste. Puis viendra sans tarder son troisième divorce qui risque de lui coûter ce qu'il lui reste de fortune.

M. Trump se voit cruellement lâché par son entourage au point de présenter un citoyen d'origine hindoue comme un de ses porte-parole aux conférences de presse.

Il s'agit là d'un rude coup pour ses partisans et militants du parti Républicain qui n'ont guère de solution de rechange même si leur entrain semble intact à l'instar de celui de leur Champion que rien ne semble atteindre ni ébranler comme s'il était sur un nuage.






lundi 12 mars 2018

Pamela Mastropietro, Luca Trani et les mini-doses de drogues dures

En Italie le 8 février 2018 le meurtre crapuleux de Pamela Mastropietro par un nigérian clandestin se livrant au trafic de drogue suivi d'un raid vengeur par l'agent de sécurité Luca Trani à l'encontre des immigrés africains trouvés sur son passage, révèle une tournure inquiétante prise par le marché des stupéfiants en Europe.

Outre l'Italie l'Espagne s'avère touchée, ainsi des immigrés africains récemment débarqués sur la rive nord de la méditerrannée par diverses organisations soit-disant non gouvernementales, s'installent sur le crénaux des mini-doses de drogues dures à 10 euros, géneralement un mélange plus ou moins frelaté d'héroïne et d'amphétamine à la portée des porte-monnaies les plus démunis , savoir la jeunesse fragilisée par quelque circonstance malheureuse. Pour Pamela il s'agissait d'une parentèle séparée et l'addiction aux stupéfiants de son fiancé qui l'ont entrainé dans ce sentier.

L'affaire revèle selon la presse Italienne , la fragilisation d'une partie de la jeunesse d'après crise, au fur et à mesure que les détails scabreux font surface, comme celui où elle monte dans une voiture pour rejoindre Rome en un trajet qui s'achève dans l'arrière-cours de la maison d'un parent du conducteur qui lui a proposé une passe dont l'argent sera aussitôt dépensé chez le dealeur nigérian d'où Pamela ne reviendra pas. On ne sait si elle a succombé à une overdose ou si elle a été assassinée , si elle a été violée, on l'a retouvée en morceaux dans une valise moins quelques lacunes qui pourraient avoir servi de repas rituel entre nigérians.

On le voit même après trois mois de sevrage, la facilité à retomber dans l'addiction s'avère déconcertante chez une personne fragilisée. Il est vrai que le centre de désintoxication de Macerata prohibait l'alcool mais autorisait le tabac, encore un alcaloïde, erreur fatale dans ce contexte.

Les dealeurs africains s'installent généralement dans des squatts à la faveur de lois laxistes sauvegardant les intérêts du squatteur, notament dans les principales villes d'Espagne gérées par l'extrême-gauche par la grâce d'un calcul politique de la gauche.

Ainsi on peut assister au racolage des rabatteurs en plein centre d'une capitale, le ballet des vas-et-viens des addicts à l'héroïne bon marché, parfois de frêles européennes, se succédant aux portes de hideux dealeurs africains fraîchement débarqués, le tout au vu et au su de la police qui soi-disant ne pourrait rien faire, justice de classe oblige.

Le mur des cons, le syndicat de la Magistrature, cela vous reviens? On les voit à l'oeuvre en Espagne, avec une région au bord de la sécession et une capitale aux mains des dealeurs-squatteurs clandestins , bouffonerie dans la grande tradition de la Comedia Dell Arte si elle ne se terminait en tragédie.


Pamela Mastropietro, 18 ans, périe des mains d'un nigérian clandestin, R.E.P.